La FA4 ouvre la semaine de la Fête de la Science

La FA4 ouvre la semaine de la Fête de la Science

La F4A ouvre la semaine nationale de la Fête de la Science.
Par Roger Hellot, président de la F4A.
La F4A, la Fédération des Associations d’Astronomes Amateurs d’Alsace, a le plaisir et l’avantage d’ouvrir les festivités de la Fête nationale de la Science avec une animation de rencontres des astronomes amateurs avec le public :
Samedi 3 et dimanche 4 octobre 2020, 
dans le Chalet de la Servã au Champ du Feu.
Sous le patronage de : 
– Frédéric BIERRY, président du Conseil départemental 67 et de
– Guy HAZEMANN Maire de Belmont,
la F4A apporte pour la 2ème année consécutive sa participation au démarrage de la semaine nationale de la Fête de la Science,  pilotée sur le plan régional par le Jardin des sciences de l’Université de Strasbourg.
Grâce à l’appui logistique et organisationnel des multiples services techniques du Conseil départemental, le Chalet de la Servã accueillera une exposition, des réalisations observationnelles des astronomes amateurs, des conférences et des stands de présentation de méthodes pédagogiques.
Malgré les contraintes sanitaires dues à la pandémie actuelle, la F4A souhaite continuer, avec ses moyens, montrer la présence de la science dans notre vie, avec ses approches observationnelles et rationnelles. Elle partage par là même la préoccupation des astronomes de la préservation de la diversité des environnements naturels dans le respect des différents modes de vie et des pensées.

Nous remercions en particulier pour leur soutien et leur présence :
– Le Conseil départemental 67 et ses chargés de mission pour leur soutien à la vie de l’Astronomie au Champ du feu,
– L’ANPCEN, l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes, toujours engagée à nos côtés,
– La « Brigade verte », les unités engagées pour les communes pour la protection des espaces naturels,
– Les astronomes amateurs engagés dans la diffusion et le partage de l’Astronomie,
Venez nombreux !

 ——————————————————————————————————————

Programme de la rencontre F4A-Fête de la science

Thématique : La contribution des amateurs aux sciences de l’Univers

Animations autour de l’Astronomie
Chalet de la Servã – Champ du feu
Samedi 3 et dimanche 4 octobre 2020

 Samedi 3 octobre 2020 de 14h à 21h

– Expositions de la collection SAFGA-Planétarium de dessins astronomiques et de la nouvelle collection F4A-AFGES de photos astronomiques des paysages célestes et du ciel profond des amateurs de la F4A.
– Stand ANPCEN, pour une sensibilisation à la protection de l’environnement et du ciel nocturne,
– Stand de la nouvelle « Brigade verte » du CD67,
– Stand du Conseil Départemental 67,
– La surface du Soleil au travers d’une lunette « Lunt » avec caméra CCD et imagerie sur écran (pendant l’après-midi si beau temps),
– Démonstration d’imagerie spectroscopique, (NEMESIS et SAFGA),
– Présentation de maquettes du système solaire par Nemesis,
A 17h00, inauguration officielle avec Frédéric BIERY, Président du Conseil Départemental 67 et Guy HAZEMANN, Maire de Belmont,
A 18h00, Conférence : Les « EXOPLANETES », par Pierre Walchshofer, président de Nemesis.

19h00-21h00 Observation du ciel, (en fonction de la météo et des possibilités par rapport au respect des consignes sanitaires).

Dimanche 4 octobre 2020

10h00 – 18h00 Ouverture de l’exposition

10h00 – 11h30 et de 14h30 -16h00, Animation « Sentier des planètes », Une promenade-conférence sur les distances dans le Système Solaire, proposée par Roger Hellot, le long du parking du Vieux Pré (uniquement par beau temps !)

Attention ! Prévention COVID !

A cause de la pandémie et des contraintes sanitaires, la conférence est réservée à 20 personnes et les promenades à 9 personnes. Inscription obligatoire à la BDBR, la Bibliothèque départementale du Bas-Rhin, téléphone 03 69 33 23 40 ou 03 69 33 23 19

Starlink menace les astronomes

Starlink menace les astronomes

Plaidoyer contre Monsieur Elon Musk et
ses publicités qui pollueront le ciel nocturne
 

Par Mireille VASSELET et Henri-Jean GUTH, membres de la Société Astronomique de France – Groupe d’Alsace

La Grande Ourse, la Petite Ours, Cassiopée, l’étoile polaire, ce sont des noms qui vous disent certainement quelque chose ?
Contempler le ciel un beau soir d’été n’est-ce pas un spectacle magnifique ? La lune n’a-t-elle jamais inspiré les poètes, les amoureux, les rêveurs ?
Et bien sachez que notre ciel nocturne est désormais menacé par la bêtise humaine.
Une seule personne au nom de la cupidité et des profits s’approprie notre belle voute céleste.
Nous avons appris, astronomes amateurs que la start-up Starlink dirigée par Elon Musk envoie des milliers de nano satellites en orbite basse (250 km) afin de connecter le monde entier en très haut débit internet. La belle affaire !
Les dangers sont réels et sérieux, dans la mesure où il y a déjà approximativement plus de 2000 satellites actifs autour de la Terre, nombre qui devrait s’accroître avec le lancement de la méga constellation de Musk. Les risques de collision sont considérablement augmentés, pour preuve, le satellite STARLINK 44 a bien failli entrer en collision avec un satellite AEOLUS de l’ESA en septembre dernier.
Mais le meilleur reste à venir, quel va être l’avenir de l’astronomie professionnelle ?
Déjà, plusieurs scientifiques sont scandalisés et montrent clairement leur opposition à ces futurs procédés totalement scandaleux et néfastes pour l’environnement.
Les astrophysiciens ne sont plus en mesure de faire des photos de l’espace depuis les télescopes terrestres puisque les nano satellites de Musk sont particulièrement éblouissants la nuit, ce qui laisse des traînées laiteuses sur les photos et la vue de ces dernières rend leur déchiffrage impossible.
STARLINK se défend très superficiellement de peindre ses nano satellites d’une peinture absorbant la lumière…
Nous rejetons gentiment cette réflexion, en précisant que même en noir, le contraste de la lumière sur les appareils les rendrait toujours visibles par les astronomes amateurs et professionnels.
Dans la continuité de la bêtise humaine, la publicité ultra grand format s’invite donc au-dessus de nos têtes.
En effet de grandes marques (comme Pepsi) ont déjà signé un contrat publicitaire avec une autre Start-Up Russe qui a pour projet d’envoyer également plusieurs satellites tout aussi lumineux si ce n’est plus lumineux dans le ciel afin que nous puissions contempler de magnifiques publicités « la nuit bien évidemment ! ».
Quelle honte ! C’est invraisemblable que des personnes puissent détériorer une des plus belles vues de la nature. Bien sûr d’autres multinationales lorgnent aussi sur ces projets.
Alors, quel va être le résultat de tout cela ?
Tout simplement :
– Une nuit qui n’en sera plus une,
– Les observations deviendront impossibles,
– Des risques majeurs sur la santé des êtres humains.
Sans parler de la nature qui souffre déjà assez comme ça !
Vous Monsieur Musk, vous les start-ups, vous les multinationales, qui êtes-vous pour vous approprier le ciel et balayer d’un revers de main la science, la vraie, de priver des centaines d’amoureux du ciel de pratiquer leur passion ?
Sachez (pour votre culture personnelle), que depuis le temps de la Préhistoire, en passant par l’Antiquité, le Moyen-âge, la Renaissance jusqu’aux temps Modernes, l’Homme n’a cessé de scruter le ciel à l’œil nu, puis par l’intermédiaire d’instruments tels les lunettes et les télescopes. Il n’a cessé d’en apprendre toujours plus sur ces mystères et de découvrir un nombre infini de merveilles.
Affaire à suivre …